Blog

Il faut etre serieux sur la question de l humour

Prendre au sérieux l’humour : Les psychologues voient l’humour comme une force de caractère

Il faut etre serieux sur la question de l humourL’humour s’observe dans toutes les cultures et à tous les âges. Mais ce n’est qu’au cours des dernières décennies que la psychologie expérimentale l’a respecté en tant que comportement humain essentiel et fondamental.

Historiquement, les psychologues ont toujours considéré l’humour comme un élément négatif, suggérant qu’il démontrait une supériorité, une vulgarité, un conflit avec le DI freudien ou un mécanisme de défense pour cacher ses véritables sentiments. Dans cette optique, un individu utilisait l’humour pour rabaisser ou dénigrer les autres, ou pour gonfler sa propre estime de soi. En tant que tel, il était traité comme un comportement indésirable à éviter. Et les psychologues avaient tendance à l’ignorer comme étant digne d’être étudié.

Mais les recherches sur l’humour ont fait leur apparition ces derniers temps, l’humour étant désormais considéré comme une force de caractère. La psychologie positive, un domaine qui examine ce que les gens font bien, note que l’humour peut être utilisé pour que les autres se sentent bien, pour gagner de l’intimité ou pour aider à amortir le stress. Avec la gratitude, l’espoir et la spiritualité, le sens de l’humour fait partie de l’ensemble des forces que les psychologues positifs appellent transcendance ; ensemble, ils nous aident à établir des liens avec le monde et à donner un sens à la vie. L’appréciation de l’humour est également en corrélation avec d’autres forces, telles que la sagesse et l’amour de l’apprentissage. Et les activités ou exercices humoristiques entraînent un sentiment accru de bien-être émotionnel et d’optimisme.

Pour toutes ces raisons, l’humour est désormais accueilli dans la psychologie expérimentale classique comme un comportement ou une compétence souhaitable que les chercheurs veulent comprendre. Comment comprendre, apprécier et produire de l’humour ?

Ce qu’il faut pour avoir une blague

Comprendre et créer de l’humour nécessite une séquence d’opérations mentales. Les psychologues cognitifs favorisent une théorie de l’humour en trois étapes. Pour être dans le coup, il faut être capable de le faire :

Représenter mentalement la mise en scène de la blague.

Détecter une incongruité dans ses multiples interprétations.

Résoudre l’incongruité en inhibant les interprétations littérales, non drôles et en appréciant le sens de la blague.

Le savoir d’un individu est organisé en structures de mémoire mentale appelées schémas. Lorsque nous voyons ou pensons à quelque chose, cela active le schéma correspondant ; notre ensemble de connaissances sur ce sujet particulier nous vient immédiatement à l’esprit.

Le drôle est l’expérience subjective qui découle de la résolution d’au moins deux schémas incongrus. Dans les blagues verbales, le deuxième schéma est souvent activé à la fin, dans une chute.

Ce n’est pas drôle.

Il y a au moins deux raisons pour lesquelles nous ne comprenons pas toujours la plaisanterie. Premièrement, la chute doit créer une représentation mentale différente qui entre en conflit avec celle de la blague ; le timing et les pistes de rire aident à signaler à l’auditeur qu’une représentation différente de la chute est possible. Deuxièmement, vous devez être capable d’inhiber la représentation mentale initiale.

Lorsque les blagues perpétuent un stéréotype que nous trouvons offensant (comme dans les blagues ethniques, racistes ou sexistes), nous pouvons refuser d’inhiber la représentation offensive. La violence dans les dessins animés en est un autre exemple. Dans les dessins animés Roadrunner, lorsqu’une enclume frappe le coyote, les amoureux des animaux peuvent être incapables d’inhiber la signification de la cruauté envers les animaux au lieu de se concentrer sur la signification amusante d’un autre échec inévitable.

Ce modèle d’incongruité peut expliquer pourquoi les adultes plus âgés ne comprennent pas les blagues aussi souvent que les jeunes adultes. En raison des déclins liés au processus de vieillissement, les personnes âgées peuvent ne pas avoir les ressources cognitives nécessaires pour créer des représentations multiples, pour en tenir simultanément plusieurs afin de détecter l’incongruité, ou pour inhiber la première qui a été activée. Pour comprendre la plaisanterie, il faut disposer d’une mémoire de travail et de fonctions de contrôle. Cependant, lorsque les adultes plus âgés réussissent dans leurs efforts pour faire ces choses, ils montrent généralement une plus grande appréciation de la blague que les jeunes adultes et rapportent une plus grande satisfaction de vie que ceux qui ne voient pas l’humour.

Il peut y avoir d’autres aspects de l’humour, cependant, où les adultes plus âgés ont l’avantage. La sagesse est une forme de raisonnement qui augmente avec l’âge et est corrélée au bien-être subjectif. L’humour est lié à la sagesse – une personne sage sait comment utiliser l’humour ou quand rire de soi-même.

En outre, l’intuition est une forme de prise de décision qui peut se développer avec l’expertise et l’expérience qui accompagnent le vieillissement. Comme l’humour, l’intuition connaît une certaine renaissance dans la recherche en psychologie maintenant qu’elle a été recadrée comme une forme majeure de raisonnement. L’intuition aide l’humour à former des schémas et à résoudre des incongruités, et nous percevons et apprécions l’humour davantage par la rapidité de la première impression que par l’analyse logique.

Voyager dans le temps

C’est une capacité humaine unique à analyser le temps, à réfléchir sur notre passé, notre présent et notre avenir, et à imaginer les détails de ces représentations mentales. Comme pour l’humour, la perspective temporelle est fondamentale dans l’expérience humaine. Notre capacité à apprécier l’humour est liée à cette capacité mentale à voyager dans le temps et à notre bien-être subjectif.

La capacité à détailler ses représentations mentales du passé, du présent et du futur varie considérablement d’une personne à l’autre. Par exemple, certaines personnes peuvent avoir ce que les psychologues appellent une perspective négative du passé – pensant souvent à des erreurs passées qui n’ont rien à voir avec l’environnement actuel, les revivant même dans les moindres détails malgré le fait que le présent ou le futur soit positif.

La perspective temporelle est liée au sentiment de bien-être. Les gens déclarent éprouver un plus grand sentiment de bien-être en fonction de la qualité des détails de leurs souvenirs passés ou présents. Lorsque les participants à l’étude se sont concentrés sur les détails du “comment”, qui ont tendance à susciter des détails vifs, ils étaient plus satisfaits de la vie que lorsqu’ils se sont concentrés sur le “pourquoi”, qui a tendance à susciter des idées abstraites. Par exemple, lorsqu’ils se souvenaient d’une relation qui a échoué, ceux qui se concentraient sur les événements qui ont conduit à la rupture étaient plus satisfaits que ceux qui s’attardaient sur des explications causales abstraites concernant l’amour et l’intimité.

Une étude a montré que les personnes qui utilisent l’humour de manière positive ont une vision positive du passé, et que celles qui utilisent un humour auto-destructeur ont une vision négative du passé. Ce type d’étude contribue à notre compréhension de la façon dont nous pensons et interprétons les interactions sociales. Ces recherches suggèrent également que les tentatives d’utilisation de l’humour de manière positive peuvent améliorer le ton émotionnel des détails de nos pensées et donc de notre humeur. Les psychologues cliniques utilisent l’humour comme traitement pour accroître le bien-être subjectif.

Les résultats de l’étude suggèrent que ceux qui ont une forte force de caractère humoristique ont tendance à se concentrer sur les aspects positifs de leur passé, présent et futur. Ceux qui recherchent l’humour dans leur vie semblent, dans l’échantillon de l’étude, se concentrer également sur les aspects agréables de leur vie actuelle.

Si vous souhaitez consulter un de nos hypnothérapeutes, Contactez-nous sans plus tarder pour prendre rendez-vous auprès d’un hypnothérapeute qui saura vous aider à retrouver rapidement une bonne qualité de vie.

VOTRE PREMIER PAS VERS UN AVENIR MEILLEUR

CONTACTEZ NOUS

Le contact avec le thérapeute de votre choix est facile. Vous pouvez nous appeler par téléphone (0491 - 73 78 93), de lundi à vendredi entre 08h30 et 19h00. Si vous préférez écrire, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous pour nous envoyer vos coordonnées. Nous vous contacterons dès que possible.

Adresses :

Lemaire Pierre

Chaussée de Mons, 35/4
1400 Nivelles

Liébin Yolande

Rue Ste Barbe, 25
1400 Nivelles

Vandenbosch Pascal

Rue de Bruxelles, 46/10
1400 Nivelles

Téléphone

0491 – 73 78 93

Heures:

Lun – Ven 8h30 – 19h00
Sam 9h – 13h

Chaque jour ouvrable apd 08h30

A l’heure actuelle, le secrétariat est déjà malheureusement fermé. Nous sommes ouverts tous les jours ouvrables de 8h30 à 19h.

Plutôt que d’attendre, vous pouvez déjà réserver votre propre rendez-vous directement en ligne, dans l’agenda du psychologue de votre choix. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur la page personnelle du professionnel de votre choix et aller vers le lien de la prise de rendez-vous en ligne où vous pouvez réserver votre consultation en quelques étapes simples.

Vous pouvez également laisser vos coordonnées via le formulaire de contact ci-dessous, et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Et nous serons bien évidemment à votre écoute, à nouveau, à partir de 8h30 demain matin.

Formulaire de contact


Disclaimer : Le contenu et informations du site Hypnose et Hypnothérapie Nivelles ont été élaborés avec la plus grande précision. Ce site Web et son contenu sont présentés à titre indicatif et informatif exclusivement et donnent aucune garantie sur les résultats spécifiques. Les résultats d’une hypnothérapie peuvent varier selon plusieurs facteurs et peuvent varier également d’une personne à l’autre.
hypnose nivelles hypnose nivelles hypnothérapie nivelles hypnothérapeute nivelles . hypnose nivelles hypnose nivelles  hypnothérapie nivelles hypnothérapeute nivelles . hypnose nivelles hypnose nivelles hypnothérapie nivelles hypnothérapeute nivelles.